France télévision : la chaîne d’info publique déjà dans les rails !

Loisirs

Il y a quelques temps, on a annoncé la diffusion d’une chaîne d’information publique en continu. La première diffusion se fera en septembre sur le web et sur la TNT ! Piloté par Germain Dagognet, le projet associe Radio France, INA et France 24.

 

Diffusion sur le box TNT et sur la toile

 

Le compte à rebours du lancement de la nouvelle chaîne d’info en continu de France Télévisions a déjà commencé. En effet, selon Delphine Ernotte, la future chaîne sera lancée dès le mois de septembre ! En plus, elle sera, dès lors, présente sur le net et sur la TNT sans avoir à fermer une des chaînes de France Télévisions pour récupération de canal ! Pour ce faire, plusieurs solutions techniques sont à l’étude d’après Fleur Pellerin. Ne diffusant pas de pubs, cette nouvelle offre s’appuiera sur le décryptage et la pédagogie.

 

Un réseau déjà en place

 

« On ne part de rien » disait Germain Dagognet au CCE ! Selon ce président délégué à l’information de France Télévisions, plusieurs partenaires viennent à leur aide. On citera par exemple Radio France, France 24 et INA. Côté salariés, la nouvelle chaîne recrutera en interne par redéploiement. Aussi, elle va utiliser les productions rédactionnelles de France 2 et France 3. D’autre part, la nouvelle chaîne profitera des apports de ses partenaires notamment des décrochages sur l’antenne sur France 24 et France Info, par exemple. Bref, elle ne coûtera pas beaucoup d’argent au groupe France Télévisions !

 

Critiqué par les concurrents

 

Plusieurs patrons d’entreprises audiovisuelles ont donné leurs avis concernant le lancement de cette nouvelle offre de France Télévisions. Pour Nonce Paolini, l’ex-patron de TF1, le fait est tout simplement incompréhensible ! Il se demande si le projet consiste en une chaîne numérique ou une chaîne TNT. L’amélioration de la gestion du groupe a été même critiquée par l’ancien homme de TF1. De son côté, le patron de BFMTV se montre aussi contre le projet. Selon Alain Weill, la France n’aurait pas besoin de plusieurs chaînes gratuites puisqu’il va y avoir de la fusion. De plus, si elles sont trop nombreuses, elles s’appauvrissent toutes !